LA VIDEO DE LA SEANCE PHOTO DU THEME GARANCE

« Fascinant et ambigu, le rouge, cher au cœur d’Aventures des Toiles, attise les passions et impose son énergie contagieuse. »

 

GARANCE-video

CLAIRE DE CHAVAGNAC : GARANCE

Collection Printemps-Eté 2017 / Spring-Summer 2017 collection

La Couleur des Sentiments

« Ce qui distingue Claire de Chavagnac Brugnon? La couleur, la structure, le graphisme, le rythme. Une convergence frappante, non?! Nous avons aimé ses passages de haut en bas dans un jeu d’entrecroisements, la richesse des teintes profondes en résonance à la teinture textile. Nous nous sommes appliqués à soigneusement sélectionner nos tissus en lin, en coton, en viscose. »

GARANCE-02

HARMONIE Top en lin et pantacourt super-lycra. Top 937101 / Pantalon Court 937752 – HARMONY Linen top and Super-Lycra cropped pants. Top 937101 / Short Pants 937752

GARANCE-8

AJUSTEE Veste en lin aux découpes ajustées. Veste 937143 / Tunique 937121 / Pantalon 937153 – TRIBAL V-neck tunic and striped trousers in linen blend. Jacket 937143 / Tunic 937121 / Pants 937153

GARANCE-11

FRAIS Top travaillé en cupro et coton. Top 937102 – FRESH Top in crafted cotton and cupro. Top 937102

« Pour en souligner le grain à fleur de peau, nous avons répliqué cette matière vibrante aux tons veloutés, et opposé sur quelques parties nos gris amplifiant ainsi les motifs rouges. La garance voyageuse nous a naturellement autorisés à la déambulation jusqu’à des sources africaines et des vêtements ornés. »

GARANCE-1

PLAISIRS PARTAGES Une inspiration dans les motifs de l’artisanat africain. Cardigan 937181 / Top 937105 Débardeur 937111 – SHARED PLEASURES Inspired by African crafts patterns. Cardigan 937181 / Top 937105 Tank Top 937111

GARANCE-12

FIL ROUGE Top en lin/viscose entièrement brodé comme àla main. Cardigan 937881 / Top 937104 / Pantalon Court 937753 – RED WIRE Top in linen and viscose covered with handmade looking embroidery. Cardigan 937881 / Top 937104 / Short Pants 937753

GARANCE-18

DANS DE BEAUX DRAPS Robe au tissu faconné, cardigan à l’effet ajouré. Cardigan 937881 / Robe 937163 – IN BETWEEN THE SHEETS Dress in dobby fabric, cardigan with openwork pattern. Cardigan 937881 / Dress 937163

Fascinant et ambigu, le rouge, cher au cœur d’Aventures des Toiles, attise les passions et impose son énergie contagieuse.

Une aquarelle éponyme, une association réitérée de talents cumulés, tous les ingrédients artistiques d’une nouvelle épopée avec Claire de Chavagnac Brugnon qui influence, pour la troisième fois, les créatifs de la marque avec cette œuvre flamboyante «Garance». Flashback : En hiver 2012, la toile «Cactus de l’Arizona» lançait la première collabora- tion. L’artiste et ses filles portent encore doudounes et gants assortis ! On se souvient aussi de «Manavgat», seconde œuvre inspirante lors de l’été 2015.

Le Studio : «… Ce qui distingue Claire de Chavagnac Brugnon? La couleur, la structure, le graphisme, le rythme. Une convergence frappante, non?! Nous avons aimé ses passages de haut en bas dans un jeu d’entrecroisements, la richesse des teintes profondes en résonance à la teinture textile. Nous nous sommes appliqués à soigneusement sélectionner nos tissus en lin, en coton, en viscose. Pour en souligner le grain à fleur de peau, nous avons répliqué cette matière vibrante aux tons veloutés, et opposé sur quelques parties nos gris amplifiant ainsi les motifs rouges. La garance voyageuse nous a naturellement autorisés à la déambulation jusqu’à des sources africaines et des vêtements ornés.»

Colours for feelings
Red is fascinating and ambiguous. It is dear to the heart of Aventures des Toiles as it kindles passions and imposes contagious energy.
The eponymous watercolour painting gave rise to a new association between the talents of the brand and of the artist. All the artistic ingredients of the flamboyant artwork “Garance” were there to attract our stylists who, for the third time, drew their ins- piration from Claire de Chavagnac Brugnon’s epic. Flashback: The first partnership dates from the winter 2012 collection with a painting named «Cactus de l’Arizona», from which the artist and her daughters are still wearing the downjackets and matching gloves! Then there was a second inspiring painting, «Manavgat», for the summer 2015 collection.
Our studio : «…What makes Claire De Chavagnac Brugnon special? Colours, structures, graphics, rythm. A striking convergence, isn’t it? We have enjoyed the way her painting crosses the canvas, from top to bottom, deep shades overlapping and recalling the dyeing of textiles. We thoughtfully selected our fabrics from linen, cotton and viscose. In order to imitate the texture of skin, we have reproduced a velvety hue on the vibrant fabric. We sometimes created an opposition magnifying red patterns by applying them on grey backgrounds. Garance’s invitation to journey instinctively took us to African roots and traditional adornments.»

CLAIRE DE CHAVAGNAC BRUGNON-01

Claire : « …Garance est une petite aquarelle sur papier, méthodiquement, inlassablement et minutieusement exécutée comme un tissage. C’est un rouge que la lumière traverse, comme elle perce les photophores ou les vitraux de nos églises. C’est aussi un symbole de joie, de fleur, de reflet. Ni criarde comme le vermillon, ni sombre comme un carmin ou un bordeaux, garance est un pourpre lumineux presque rose. C’est une couleur lueur, une couleur graine passeuse d’espoir… »

Parce qu’elle exprime sa vision des lieux et du simple vécu, ses compositions sobrement élaborées, organisées – par la répétition du geste – transcrivent comme un langage, sa mémoire émotionnelle.

«…Je suis une peintre du signe… Ma pratique tient de l’écriture au sens le plus basique du terme. Je la mets au service d’une évocation sensorielle puisée dans mon quotidien, dans une autre façon d’écrire, ligne à la ligne, vertical sur horizontal…»

Claire: «…Garance is a small watercolour painting on paper which has been tirelessly, thoroughly and meticulously created, like a weave. Light is piercing through the red colour, as it would do through candle jars or stained-glass windows. It is also a symbol of joy, flowers and reflection. It is neither glaring – like vermilion – nor dark – like carmine or Burgundy -, Garance is a luminous purple red, almost pink. It is a red glow passing on hope…. »
Because her vision of the places she visits and the people she meets is based on simple experiences, her compositions are sparse and well organized. Repetition of the strokes transcribes the language of her emotional memory.
« …I am a sign painter… My practice relies on writing in the most basic sense of the action. I want it to be a visual evocation of my daily life». So says Claire in her way of explaining emotions, line-by-line, vertical over horizontal.

05 11Depuis 2003 et la perte de 10 ans de mémoire photographique, elle transcrit ses souvenirs sur des blocs-notes inséparables. «Je m’attèle actuellement à un recueil «Traces de mémoire», une reprise de mes carnets d’études en voyages, sortie prévue au printemps 2017.»

Claire: «… Je suis plutôt heureuse que ce motif célèbre la chaleur et la lumière de l’été et qu’il soit synonyme de vie et de partage que sont souvent le temps des vacances finalement… La plupart du temps, je ne sais pas ce que ma peinture devient… Elle vit sa vie.»

Since 2003 where she lost ten years of photographic memories, she has gathered her souvenirs on note pads which she keeps close to her, at all times. “I am currently working on a compendium “Traces de Mémoires” which relives my travel-study books and whose release is expected in the spring of 2017.»
Claire: «…I am rather happy that this pattern becomes a celebration of the intense heat and light of summer and that it is a synonym for life and sharing which is after all what holidays are all about… Most of the time, I don’t know what becomes of my paintings… once flying the nest, they live their own lives.»

69Claire de Chavagnac-Brugnon Née en 1950 à Lannion, France.

Vit et travaille à Paris. www.clairebrugnon.com

Claire de Chavagnac-Brugnon Born in 1950 in Lannion, France.
Lives and works in Paris. www.clairebrugnon.com

LA VIDEO DE LA SEANCE PHOTO DU THEME FENETRE SUR COUR

« Après avoir largement empiété le territoire du peintre, ils ont adapté deux déclinaisons textiles liées à leur thème rebaptisé «fenêtre sur cour». Ils ont donc envisagé une partie pop art graphique et aérée, retour sur les années 50 estivales. Quand en parallèle, ils ont métissé des combinaisons, joué des accords impertinents en clins d’œil décalés au wax africain. »

FENETRE-SUR-COUR-video

ALIONE : FENETRE SUR COUR

Collection Printemps-Eté 2017 / Spring-Summer 2017 collection

« Pour Aventures des Toiles, la peinture d’Alione est une source d’inspiration évidente de par ses couleurs franches et précises. L’évolution du trait noir, toujours très présent, a permis le renouvellement: il s’est affiné et adouci. »

FENETRE-SUR-COUR-3

SERIE Robe et top en coton élasthanne. Robe 937364 / Top 937305 / Pantalon Court 937752 – SERIES Dress and top in stretch cotton. Dress 937364 / Top 937305 / Short Pants 937752

FENETRE-SUR-COUR-6

EN PERSPECTIVE D’une veste imprimée en molleton au pantalon Tencel. Veste 937343 / Pantalon 937350 – PERSPECTIVE Of a printed fleece dress on Tencel trousers. Jacket 937343 / Trousers 937350

« Les stylistes eux, se sont affranchis comme toujours, avec une insolente liberté d’interprétation projetée loin. Après avoir largement empiété le territoire du peintre, ils ont adapté deux déclinaisons textiles liées à leur thème rebaptisé « fenêtre sur cour ». »

FENETRE-SUR-COUR-9

JEU D’OBJETS Debardeur, cardigan, jeu de superposition. Cardigan 937380 / Débardeur 937310 / Pantalon 937756 – PLAYING WITH OBJECTS Tank top, cardigan and superimposition. Cardigan 937380 / Tank Top 937310 / Pants 937756

FENETRE-SUR-COUR-10

KATE, NEIL et BOB Souvenir d’une generation et de belles annees. Top 937300 / Pantalon 937751 – KATE, NEIL and BOB Remembering a generation and great years. Top 937300 / Pants 937751

FENETRE-SUR-COUR-4

CONTRASTE Contraste de l’univers coloré de l’artiste avec la grisaille de la ville. Top 937304 / Pantalon 937751 – CONTRAST Contrast between the artist’s colourful world and urban greyness. Top 937304 / Pants 937751

FENETRE-SUR-COUR-12

ART POP Combinaison d’éléments visuels, et Tunique col V en coton stretch. Tunique 937330 – ART POP A combination of visual elements and a V collar tunic in stretch cotton. Tunic 937330

Après une première fois en été 16, c’est la seconde expérience artistique entre Alione et Aventures des Toiles à travers un thème aux couleurs les plus chaudes de la collection. A l’origine, l’œuvre s’appelle DangerDiesel. Elle naît de la réflexion écologique très personnelle de son auteur, au moment où il change sa voiture (un vieux diesel). Pour parler de ses préoccupations de citoyen sur la pollution – il se faufile partout en vélo -, Alione a choisi de placer une toile dans la toile. A bien l’observer, on repère en effet un tableau accroché au mur de la pièce croquée, juste à gauche de la fenêtre magistrale. C’est en fait la reprise d’une ancienne toile, datée de son époque « Bad Painting » quand, pour l’anecdote, artiste et marque se rencontrent (2009). Sans ambiguïté, on sait que l’on est à Paris. La Tour Eiffel symbolise la capitale. Dans ce décor intérieur, éclairé de tonalités fortes, on plonge par la baie vi- trée sur l’immensité de la mégapole étouffée de gris, encombrée du trafic pollueur.

Alione and Aventures des Toiles had their first artistic experience in the summer of 2016. Today, they are reunited for the second time around the theme of a collection which gathers the warmest of colours. The original piece of art is named DangerDiesel and arose from the very personal perspective of the author and his own environmental concern when buying a new car to replace his old diesel. In order to share his worries on pollution as a citizen, Alione – who cycles throughout the city – has chosen to place a frame within a frame. When looking closely at DangerDiesel, one quickly notices a painting hanging on the wall of the painted room, just by the large window. It is in fact a reproduction of another one of Alione’s paintings, dating from his «Bad Painting» period – actually, from 2009 when he and Aventures des Toiles met for the first time. No doubt, with the Eiffel tower emerging at the centre of the window, the scene takes place in Paris. The internal decorative features light up the room with their bright colours and when looking out from the bay window, the viewer is caught by the greyness of the megalopolis, congested with traffic pollution.

ALIONE-01

Pour Aventures des Toiles, la peinture d’Alione est une source d’inspiration évidente de par ses couleurs franches et précises. L’évolution du trait noir, toujours très présent, a permis le renouvellement : il s’est affiné et adouci. Les stylistes eux, se sont affranchis comme toujours, avec une insolente liberté d’interprétation projetée loin. Après avoir largement empiété le territoire du peintre, ils ont adapté deux déclinaisons textiles liées à leur thème rebaptisé «fenêtre sur cour». Ils ont donc envisagé une partie pop art graphique et aérée, retour sur les années 50 estivales. Quand en parallèle, ils ont métissé des combinaisons, joué des accords impertinents en clins d’œil décalés au wax africain. Merci Monsieur Alione d’avoir laissé la vitre ouverte (!) dans votre peinture, véritable invitation au voyage.

For Aventures des Toiles, Alione’s painting comes as an obvious source of inspiration, mainly for its precise and contrasting colours. The omnipresent black line has evolved into a thinner and softer demarcation. The brand’s designers have once again taken much liberty in their interpretation and fanciful adaptation of the painter’s work. They audaciously created two different textile versions of it and renamed the theme «Fenêtre sur Cour» (Rear Window). One part has a pop art flavour with a return to the summer style of the 1950’s. In contrast, the other part has drawn its inspiration from African waxprints. Altogether, the theme offers a combination of off-beat and colourful African vision along with the uncluttered graphics of pop art. Thank you Mr Alione for this opportunity to jump out of the (rear) window and for inviting us along on this very creative voyage.

Frédéric Alione, comme au tout début, votre enthousiasme semble aussi intact pour cette deuxième entreprise avec Aventures des Toiles ?
«… Leur imagination fantaisiste m’intéresse, j’aime les focus intrusifs portés sur les détails de mon dessin. C’est autre chose mais on me reconnaît. C’est l’utilisation de mon trait artistique, grossi, diminué, éclaté…»

PORTRAIT DU PEINTRE ALIONE DANS SON ATELIER DE CHATILLONAprès la présentation en boutiques du thème Eté 2016, au titre révélateur de la toile éponyme «Ne rien regretter», l’artiste avait adressé ses remerciements au terme de la toute première collaboration : «Je suis bouche bée… les déstructurations sont pour moi parfaites. Je n’ai pas de mots, vous m’inspirez sur mon propre travail, l’éclatement du tableau est une piste que je souhaitais exploiter… Je tiens à vous remercier pour votre générosité, votre créativité et votre sympathie.»

Frédéric Alione, just as at the very beginning, you show the same enthusiasm about this collaboration with Aventures des Toiles?
«… I am interested in their whimsical imagination; I like the forward focus they add on to my drawings details. The outcome is different from my work, but my artistic manner is still very much recognizable, even when it has been enlarged, reduced or scattered…»
After the shop presentation of our summer 2016 theme by Alione «Ne Rien Regretter», the artist expressed his thanks and gratitude about our first collaboration: «I am speechless… the deconstruction looks perfect to me. I am short of words as you inspire me regarding my own work. Fragmenting a painting is one of the tracks I’ve wanted to explore… I sincerely thank you for your generosity, your creativity and your kindness.»
DSCF2038 Né en 1974.
Vit et travaille en région parisienne, France. Sur rendez-vous, visite de son atelier. contactalione@me.com
www.alione.com
Born in 1974.
Lives and works in the Paris region (France)
contactalione@me.com
www.alione.com

LA VIDEO DE LA SEANCE PHOTO DU THEME TWENTY ONE

«C’était étrange d’être sollicité par Aventures des Toiles. Je ne pensais pas qu’un jour on voudrait prolonger mon art. Mais de toute façon, à un moment donné, il ne m’appartient plus. Et le travail de cette marque est absolument étonnant » Bruno Ollé.

Accéder à la Vidéo du Thème TWENTY ONE

BRUNO OLLE : TWENTY ONE

Collection Printemps-Eté 2017 / Spring-Summer 2017 collection

De Teintes et de Rouille

«Au tout début du projet, nous avions l’envie encore mal définie d’un assortiment géométrique, d’une structure harmonieuse. Dans cette phase d’incubation, l’idée d’une ambiance de couleurs particulières faisait son chemin, en filigrane.»

Aventures des Toiles - Bruno Ollé - Twenty One Aventures des Toiles - Bruno Ollé - Twenty One Aventures des Toiles - Bruno Ollé - Twenty One

« Le rendu des coups de pinceaux vétustes, grossiers est remarquable de maîtrise sur nos modèles en satin de coton ou nos tops en maille. Gris cendre, bleu Atlantide, vert gazon, rouge Espelette, jaune pomelo : nous avons tenu à respecter la palette du peintre qui nous plaisait telle quelle. » Aventures des Toiles - Bruno Ollé - Twenty One

Aventures des Toiles - Bruno Ollé - Twenty One Aventures des Toiles - Bruno Ollé - Twenty One

Claire Valiente a rejoint Aventures des Toiles il y a un an. Styliste, elle nous raconte l’élaboration de ce thème optique.

« Au tout début du projet, nous avions l’envie encore mal définie d’un assortiment géométrique, d’une structure harmonieuse. Dans cette phase d’incubation, l’idée d’une ambiance de couleurs particulières faisait son chemin, en filigrane. »

Au même moment, la galerie Miquel Azuelta à Barcelone exposait l’œuvre « Twenty One » de Bruno Ollé. Et toute l’équipe de craquer devant le génie de ce jeune plasticien espagnol, l’un des plus intéressants de la scène actuelle. Il se définit lui-même comme un peintre qui peint avec des objets et des formes. Le volume résume incontestablement son œuvre unique. Indissociable de son art, il reste intrinsèquement lié à ses recherches personnelles. Il signe son travail, il souscrit à ses valeurs esthétiques.

Rust and Tone

Claire Valliente joined Aventures des Toiles as a stylist a year ago. She tells us how this very optical theme was built.
« At the very beginning of the project we had an ill-defined wish for a geometric assortment with a harmonious structure. The incubation process gave rise to new ideas with particular colours. »
Meanwhile, the Miquel Azuelta Gallery in Barcelona was exhibiting « Twenty One », an artwork by Bruno Ollé. The whole team fell for the genius of this Spanish artist, who is one of the most interesting figures of the current Spanish art scene. He defines himself as an objects-and-shapes painter but volume is the key word to describe his unique work. Volume is intrinsically linked to his creations, his personal research and his aesthetical values; it is his signature.

Dénichés dans une ancienne usine, ces échantillons de métal peints servaient aux tests chimiques réalisés sur de la peinture industrielle. Longuement exposé aux assauts du temps, ce nuancier de chantier, découpé dans la tôle, permettait de mesurer la résistance du revêtement colorisé aux effets de la corrosion.

Avec son bel accent, Bruno Ollé définit sa plastique : il s’applique à construire sa peinture par des chemins détournés. Il décrit « Twenty One », la préservation des teintes originales et authentiques d’hier. Il explique ses propres applications, nuances ton sur ton ajoutées à côté ou par-dessus. Il oppose peinture fraîche et substances écaillées, altération de la ferraille et nouvelle vie de la composition. Sa récente carrière compte déjà bon nombre d’expositions tant personnelles que collectives, dans son pays comme à l’étranger. Potentiel repéré, talent à suivre !

Discovered on a former factory site, these samples of painted metal were used for chemical tests on industrial paint. Exposed to the onslaught of weather and time, the colour chart was cut in a tin plate used to indicate the resistance level of colours to corrosion.
With a beautiful accent, Bruno Ollé defines his art; he engages in using roundabout courses. He describes « Twenty One » as the preservation of yesterday’s authentic and original hues. He explains how he has applied his own tones over and beside the existing ones to express his point of view. He opposes fresh paint to chipped paint, offering new life to scrap metal compositions. His recent career has already produced numerous exhibitions, both solo and collective, in his own country and abroad. Ollé has a great potential and his talent is truly worth following !

BRUNO OLLE-01

Claire reprend : « Nous nous en sommes donnés à cœur joie, enthousiasmés par la densité de cette sculpture. Nous nous sommes appuyés sur l’expression espiègle des lignes et des couleurs, exacte réplique de ce que nous attendions. Les imprimés restituent parfaitement les traces de rouille, l’épaisseur des couches, la matité du blanc antique. Le rendu des coups de pinceaux vétustes, grossiers est remarquable de maîtrise sur nos modèles en satin de coton ou nos tops en maille. Gris cendre, bleu Atlantide, vert gazon, rouge Espelette, jaune pomelo : nous avons tenu à respecter la palette du peintre qui nous plaisait telle quelle. Nous avons structuré nos coupes, donné de l’allure à notre été 2017. »

«C’était étrange d’être sollicité par Aventures des Toiles. Je ne pensais pas qu’un jour on voudrait prolonger mon art. Mais de toute façon, à un moment donné, il ne m’appartient plus. Et le travail de cette marque est absolument étonnant », conclut Bruno Ollé.

Claire resumes: « We had a great time applying our enthusiasm to the richness of this sculpture. We relied on the mischievous expressions of the lines and colours and managed to replicate them very thoroughly. Prints perfectly render the rust patches, the layers, thicknesses and the antic white mattness. The rendering of a coarse paint stroke is remarkably mastered on our satin cotton items and on our knitted tops. Ash grey, Atlantic blue, grass green, chilli red, pomelo yellow; we wanted to respect the artist’s palette because we like it as it is. Our cuts are structured to give elegance to our 2017 summer line.»
« Being sought after by Aventures des Toiles was surprising for me. I didn’t think my art would be wanted for extension. Anyway, there is a time when it doesn’t belong to me anymore. The work the brand has done is astonishing. », says Bruno Ollé in conclusion.

bruno olléNé en 1983 à Barcelone, Espagne.
Vit et travaille entre Barcelone et Berlin.

Born in 1983 in Barcelona, Spain.
Works and lives between Barcelona and Berlin.

www.brunoolle.com

bruno.olle@gmail.com
instagram : @brunoolle

 

LA VIDEO DE LA SEANCE PHOTO DU THEME ORGANIC

« Le studio de mode a opté pour une accumulation de jean et de tissu indigo avec surenchère de broderies et de décorations militaires. Ce vestiaire d’été 2017 inaugure ostensiblement un tournant stylistique : les imprimés emblématiques laissent leur place, s’effacent devant rapiéçages et médaillons clinquants. »

ORGANIC-video

MONA LUISON : ORGANIC

Collection Printemps-Eté 2017 / Spring-Summer 2017 collection

« Ses sculptures outrepassent le vêtement. Sa démarche questionne sur les étapes de la vie, de l’intime à l’universel, du dérisoire à l’essentiel. »

Aventures des Toiles - Mona Luison - Organic

Aventures des Toiles - Mona Luison - Organic Aventures des Toiles - Mona Luison - Organic

« Aventures des Toiles suivait ce parcours artistique excentrique depuis longtemps, avec en tête l’idée d’une série ouvragée d’esprit «fait main». »

Aventures des Toiles - Mona Luison - Organic Aventures des Toiles - Mona Luison - Organic Aventures des Toiles - Mona Luison - Organic

Derrière le pseudonyme Mona Luison se cache une artiste d’origine bretonne (France) qui pratique l’upcycling pour désigner toutes les notions de revalorisation et de mutation. Le recyclage des matériaux est poussé à son paroxysme, quand il traverse son ingénieux esprit et passe par ses mains douées pour la transformation.

Ses réalisations s’affranchissent d’emblée de l’univers des arts ménagers et des travaux d’aiguille. Ses sculptures outrepassent le vêtement.
Sa démarche questionne sur les étapes de la vie, de l’intime à l’universel, du dérisoire à l’essentiel. Pour trouver une respiration parmi catastrophes naturelles, guerres et déchirements, elle nous propose une issue de secours, et suggère son nouveau monde filtré par le regard émerveillé de l’enfance. Extraits du quotidien, matières ou lambeaux pourraient incarner la chair et la peau de ces moulures d’entrelacs inscrites et révélées par le corps. Magnifiquement inspirée par l’art brut et ethnique, Mona L. cisèle d’une manière triviale étoffes et substances jusqu’à la métamorphose. Les capsules de café banales deviennent médaillons sublimes. Les bouteilles d’eau, les canettes, les peluches et les photos sont découpées et assemblées pour se faire parures aux accents tribaux. Elle met en œuvre tissage, découpage, soudure, toutes techniques artisanales ancestrales. Elle affectionne les pratiques anciennes de nos grands-mères : précieux crochet et illustre broderie restent préservés. Son savoir-faire ? Elle ravaude, rapièce, rafistole, raccommode, tricote, découpe, coud, reprise, festonne.MONA LUISON

Wearing Sculpture .
The artist hiding behind the pseudonym Mona Luison hails from Brittany, France and practices upcycling, the concept of reusing waste materials or objects and transforming them into objects or materials of better value. When this recycling process is done through the ingenious hands of Mona Luison, it comes to a climax. She has a gift for transformation; her world revolves around domestic science and needlework, and her sculptures become far more than just clothing.
Her artistic approach questions the very issues of life, from intimacy to universal values, from paltry issues to essential matters. She offers an emergency exit from natural disasters and wars, a world away from heartbreaks which viewers gaze at with wonder, like children. The raw material comes from daily life; interlaced shreds and rags become flesh and skin, essentially molding matter for pieces to be worn. Definitively and beautifully inspired by outsider and ethnic art, Mona L. chisels fabrics and carves substances until their metamorphosis is complete. Ordinary coffee capsules are transformed into glittering medallions, water bottles and cans join old stuffed toys and torn photos to be resurrected into tribal adornments. All ancestral craft techniques are utilized: weaving, cutting, welding, crochet work and precious embroidery inherited from our grandmothers (and which Mona L. particularly likes) are preserved. She has gained great expertise in mending, patching, repairing, knitting, cutting, sewing and scalloping.

 

MONA-LOUISON-etresurlaplanetebleue2p20 MONA-LOUISON-jegrandisenfantin3p13 MONA-LOUISON-flaqued'eauLe moindre élément ainsi mué participe d’une histoire surchargée de signes, innervée de sens. Une épaulette d’uniforme, des boutons, des fils enchevêtrés viennent alors assembler ces fragments d’existence. L’exubérance des couleurs et des objets plastiques hétéroclites sonne comme une invitation joyeuse et ludique.

Aventures des Toiles suivait ce parcours artistique excentrique depuis longtemps, avec en tête l’idée d’une série ouvragée d’esprit « fait main ». Le studio de mode a opté pour une accumulation de jean et de tissu indigo avec surenchère de broderies et de décorations militaires. Ce vestiaire d’été 2017 inaugure ostensiblement un tournant stylistique : les imprimés emblématiques laissent leur place, s’effacent devant rapiéçages et médaillons clinquants. La pièce « Organic », ô combien inspirante, a insufflé une nouvelle expression esthétique. A l’instar de Mona Luison, la griffe féminine dévoile à travers ce thème inédit un travail d’exploration audacieuse, entre passé et présent, entre costume d’apparat et modernité de la silhouette.

Each item participating in the transformation has a specific role in the story being told. All of the pieces are loaded with symbolism and bear strong messages. A uniform shoulder-piece, a button or tangled threads….all are assembled into a meaningful new existence. The exuberance of colours and the motley collection of objects make the artwork both light- hearted and playful.
Aventures des Toiles has followed the artist’s eccentric work for some time, ever mindful of her ideas involving a highly worked series in a «home-made» spirit. Our design studio eventually chose an accumulation of jeans and indigo fabrics heavily enriched with military adornment and embroidery. This summer, seventeen new clothing ranges clearly mark our evolution in style; iconic prints give space to patching and bright medallions. Her extremely inspiring, original piece «Organic» brings a new esthetical expression to the brand which, just like Mona Luison herself, portrays a faultless and audacious exploration of past and present, full regalia and modern silhouettes.

MONA-LOUISON-portraitp31Née en 1977 à Brest, France. Vit et travaille à Brest. www.monaluison.fr

Born in 1977 in Brest, France. Vit et travaille à Brest. www.monaluison.fr

LA VIDEO DE LA SEANCE PHOTO DU THEME PORTRAITS DE FAMILLE

«Je trouve cette aventure «des toiles» très originale et très réussie dans sa volonté d’apporter de la couleur, de l’art, de la gaieté, en bref de la vie dans le quotidien des femmes.»

Sandrine Rondard
Cliquez sur l’image pour visualiser la vidéo de la séance photos du thème Portraits de famille inspiré de l’oeuvre de Sandrine Rondard.

portraits-de-famille

SANDRINE RONDARD / PORTRAIT DE FAMILLE

Collection Automne-Hiver 2016 / Fall-Winter 2016 collection

« Ces regards frappants attirent les nôtres qu’ils semblent figer. Le rapport au temps entretient le mystère. L’émotion visuelle s’amplifie des couleurs éclatantes, de la mise en valeurs des verts doux et imprécis, de la profondeur du noir. »

portraits-de-famille-11

SE SOUVENIR DES BELLES CHOSES. Veste et jupe tissées de beaux fils avec la technique du jacquard. Veste 946441 Top 946920 Jupe 946470 / BEAUTIFUL MEMORIES. Jacket and skirt woven with beautiful yarns and jacquard technique. Jacket 946441 Top 946920 Skirt 946470

portraits-de-famille-6

ENTRE-NOUS. Toute la famille est réunie. Robe 946464 Top 946424 Pantalon 946756 / ENTRE-NOUS. A whole family reunited. Dress 946464 Top 946424 Trousers 946756

portraits-de-famille-4

FILIATION. Robe en maille dans la même lignée. Robe 946463 / AFFILIATED. And a woven dress, of the same kind. Dress 946463

portraits-de-famille-2

PAR LA PENSEE. En imaginant une robe en coton élasthane où tant de choses se passent. Robe 946961 / IN THOUGHT. Imagine a cotton/elastane dress in which so much might happen. Dress 946961

«Nous avons pris la liberté de faire tisser des tissus jacquards et de faire imprimer des motifs floraux ou dérivés, empruntés au fond du tableau, sans les personnages, nous ont-ils confié.»

portraits-de-famille-15

BELLES RENCONTRES. L’histoire de pantalons qui rencontrent la douceur d’un gilet iceberg pour l’un et d’un jacquard tricoté pour l’autre. Cardigan 946480 Pantalon 946756 Cardigan 946881Pantalon 946450 / WONDERFUL ENCOUNTERS. Or when trousers meet up with a soft iceberg cardigan or with knitted jacquard. Cardigan 946480 Trousers 946756 Cardigan 946881 Trousers 946450

portraits-de-famille-17

STYLE. Un manteau stylé, au buste ajusté et à la base ample. Manteau 946440 / NATURAL FIT. A stylish coat, fitted around the bust with a flared base. Coat 946440

Le rose est sa couleur fétiche. Sandrine Rondard l’appose comme une signature, tel un tampon, un sceau, une marque de fabrique. De portraits en paysages, quel que soit le sujet de sa peinture, nous suivons son fil rose comme un prolongement d’elle-même. Goutte de lumière, pétale de fleur, éclat de diamant, vitrail, même si elle paraît déconnectée du contexte, la présence du rose n’est jamais hors sujet. Vive ou tendre, imposante ou discrète, en touche ou magistrale, l’artiste parle de la couleur rose comme d’une sorte de complémentarité. Née un crayon dans les mains, elle s’adonne enfin à son art à plein temps, mais depuis 4 ans seulement. Son histoire artistique débute à l’Ecole nationale d’art de Cergy-Pontoise, puis complète sa formation à l’Ecole nationale des beaux-arts de Dijon. Graphiste pour des maisons d’édition, directrice artistique en presse, auteure, illustratrice, cette artiste complète s’en donne maintenant à cœur joie pour libérer son geste.

Aventures des Toiles avait repéré cette œuvre il y a quelques saisons. Le côté à la fois mystérieux et poétique de ce «portrait de famille» a frappé l’équipe et l’a convaincue.

SANDRINE RONDARD Family Portrait
Pink is Sandrine Rondard’s fetish colour and she uses it as a signature; it is her seal, her trademark. Whether she paints portraits or landscapes, whatever the subject is, a pink thread leads to her, as an extension of herself. Appearing as drops of light, flower petals or diamond sparkles, pink might seem out of context sometimes, yet it is never irrelevant. Her pinks might be bright or light, discreet or omnipresent, a touch or invasive… the artist sees the colour as a kind of complementarity.
Rondard was born with a pencil in her hand but she has only practiced her art on a full-time basis for the past four years. She began studying art at the Cergy-Pontoise art school before joining the fine arts academy in Dijon. She worked previously as a graphic artist for editors, as an art director for the press, as an author and an illustrator; she now merrily and freely pours herself into her own work.
A few seasons ago, Aventures des Toiles had already spotted “Portrait de Famille”; its poetic and mysterious spirit eventually converted the entire team.

portraits-de-famille-01

Deux éléments ont été déterminants dans ce choix : la palette de couleurs parfaitement ajustée à la saison d’hiver 16/17 d’une part ; la volonté de retrouver une histoire figurative d’autre part. Les proportions des personnages, les échelles des éléments de la toile ont été retravaillées. «Nous avons pris la liberté de faire tisser des tissus jacquards et de faire imprimer des motifs floraux ou dérivés, empruntés au fond du tableau, sans les personnages, nous ont-ils confié.»

A l’époque de ce magnifique «portrait de famille», Sandrine Rondard nous dit s’être inspirée de l’écrivaine Colette, du pianiste Debussy, des années 1900. Recherches, tri, classement, trouvailles: perles ! Sur ces photos anciennes, images lisses resurgies du passé, les membres d’une même famille nous intriguent. On imagine le moment solennel de la pose chez le photographe. Ces regards frappants attirent les nôtres qu’ils semblent figer. Le rapport au temps entretient le mystère. L’ émotion visuelle s’amplifie des couleurs éclatantes, de la mise en valeurs des verts doux et imprécis, de la profondeur du noir.

Instantanés échappés puis élaborés de souvenirs familiaux? Superposition des passés? On peut s’interroger. En peignant ainsi sur le vieux support, en coloriant le noir et blanc ou le sépia, Sandrine Rondard invite ses protagonistes à un retour vers le futur. La démarche de la peintre est de jouer sur tous les contrastes avec des robes à fleurs et des chapeaux d’aujourd’hui. Elle souhaite rendre har- monieuses des couleurs très tranchées, donner une cohérence malgré tout et traquer les erreurs. Après le contact avec le directeur artistique pour imaginer une ligne de vêtements, émue et flattée, Sandrine Rondard nous a aussi exprimé son réel intérêt : «Je trouve cette aventure «des toiles» très originale et très réussie dans sa volonté d’apporter de la couleur, de l’art, de la gaieté, en bref de la vie dans le quotidien des femmes.»

 

Their choice relied on two key elements:
First, the colour palette fit perfectly into the winter 16/17 season. Second, the brand wanted to add a figurative story back into the collection. The cha- racters’ proportions and the painting’s construction have been exploited in different scales. They explain: “We took the liberty of having jacquard fabrics wo- ven and patterns printed without using the charac- ters from the painting.”
At the time she was working on this piece of art, San- drine Rondard was inspired by the writer Colette and the musician Debussy, both dating from the be- ginning of the 20th century. She performed research, classified her findings and selected old pictures from the past until she found this family portrait pictu- ring members of a single family with an intriguing attitude. One can easily imagine the solemn moment of their pose at the photographer’s studio. The cha- racters look right into our eyes, capturing our gaze. Time has infused mystery into the picture and the visual emotion is emphasized by bright colours, soft greens and deep black.
This makes us wonder… are these lost snapshots from? which family memories can be imagined? Different pasts overlapping? When painting over these old bases, colouring on black and white or se- pia images, does Sandrine Rondard wish to make characters return from the future? The painter has voluntarily added contrasts to the picture with mo- dern flowery dresses and hats. Contrasting colours are attuned, cohesion is revealed and no errant key remains.
When contacted by our artistic director regarding the design of a clothing range, Sandrine Rondard was both moved and flattered. She told us, « I find this ‘Painting Adventure’ very original, and it is a success ».
She has found a way to bring colour, art and cheer- fulness into women’s daily life.

Dans son travail plus actuel, son œil enregistre tout, constamment. L’ombre et la lumière obsèdent quand on est addict à la photo, à la vidéo, au cinéma. Ses paysages cinématographiques amorcent un inachevé. Ils dépeignent une histoire en suspens où la nature joue un rôle prépondérant. On retrouve ce besoin récurrent de présence humaine, de petits acteurs ou témoins ou héros.

« J’aime la matière picturale plus que le sujet », nous avoue Sandrine R.
Art Paris, Galerie Under Construction à Paris, Imago Mundi France, etc… les expositions se suc- cèdent, les médias en parlent. Artiste montante à suivre !

Her current activity focuses on registering every- thing she sees. Sandrine is addicted to photography, video and cinema; she is obsessed with shadows and lights. Her cinematic landscapes have an unfinished nature; they portray outstanding stories where na- ture plays a leading role. Her recurring need for hu- man presence – actors, witnesses or heroes – is once again well-expressed.
« I like illustrative matter more than the actual subject ».
Art Paris, the Under Construction gallery in Paris, Imago Mundi France, etc…exhibitions come one af- ter another, the media is more interested…Rondard is truly a rising artist worth following!

 

rondardNée en 1966 dans la Loire, France. Vit et travaille en région parisienne.
www.sandrinerondard.com www.underconstructiongallery.com
Born in 1966 in the Loire region, France. Lives and works near Paris.
www.sandrinerondard.com www.underconstructiongallery.com
Page suivante »